Chargement Évènements

André Breton, Abel Bessac : l’affaire du mammouth du Pech Merle

jeudi 3 octobre 2024

18 h 15  Espace Clément Marot (3eme étage, salle 306)Place Bessières – CAHORS

 

Michel AUVRAY

Comment un incident local se transforme en scandale national

Les faits sont simples : le 24 juillet 1952, André Breton visite la « grotte-temple » du Pech Merle avec pour guide Abel Bessac. L’écrivain touchant la représentation de la trompe d’un mammouth, il se fait taper sur les doigts. Échange d’insultes, de coups. Poursuivi en justice, le chef de file du surréalisme va être condamné pour dégradation de monument historique à Cahors le 27 novembre 1953.

C’est l’étrange rencontre de deux fortes personnalités que tout oppose : la culture, le mode de vie, les convictions. Natif de Saint-Martin-Labouval, le député Bessac est profondément chrétien, père de déjà neuf enfants ; il a été maréchaliste, puis résistant, déporté. Poète désargenté, chantre de la révolte, marié trois fois, réfugié à New York pendant la guerre, Breton commence à passer l’été à Saint-Cirq-Lapopie qu’il vient de découvrir avec les Citoyens du Monde.

L’affaire fait grand bruit dans les journaux de tous bords, comme en témoigne l’article de France-Dimanche reproduit ci-contre. En historien, Michel Auvray a consulté la presse dans sa diversité, comme il a étudié toutes les sources disponibles : archives de Maryse David, fille du « découvreur » de la grotte, biographies, correspondance, nombreuses pièces de procédure, ainsi, bien sûr, que le procès et le jugement. Récit d’une affaire sensible opposant deux conceptions du monde.

.

France Dimanche – 9 août 1952  :
“Faussaire, épicier… ” , ces injures et d’autres plus riches, sonnaient, dimanche, comme la colère divine dans les profondeurs de la fameuse grotte de Cabrerets, dans le Lot. Pétrifié, le petit groupe de visiteurs qui jusqu’alors avait suivi pieusement les explications du guide, M. Bessac (également député M.R.P. du Lot), regardait avec étonnement la crinière blanche et léonine de l’étrange interlocuteur. Celui-ci n’était autre que M. André Breton, poète, prophète et pape du Surréalisme?
C’est un admirable mammouth préhistorique, gravé dans la pierre, qui fut à l’origine de la querelle. M. Breton avait mis le doigt sur la queue du mammouth et M. Bessac le pria de l’oter. M. Breton ne voulu rien savoir et, des injures, on en vint aux coups. La police arriva trop tard, mais M. Bessac a porté plainte pour “dégradation de monument historique”.

 

 

 

 

Images de bannière : Henri Manuel, fonds SEL, Assemblée Nationale

 

Détails

Date :
jeudi 3 octobre 2024
Catégorie d’Évènement: